Le film de Rachid Bouchareb avec Jamel Debbouze "Hors-la-loi", entraîne aujourd'hui un vif débat. Le sujet de la discorde ? La guerre d'Algérie, plus précisément le massacre de Sétif le 8 mai 1945, jour de .... l'armistice et de la fin de la seconde guerre mondiale. Quel est alors le lien entre cette victoire et ce triste événement algérien ?

hors_la_loi_galleryphoto_paysage_stdEt oui, la guerre et la libération a fait émerger et grandir des espoirs chez le peuple algérien. En effet le grand principe du "droit des peuples à disposer d'eux-même", principe ré-exprimé dans la charte de l'Atlantique en 1941, est fermement réclamé par les nationalistes algériens d'autant que les inégalités en Algérie sont criantes. La population française d'Algérie est scolarisée à 100% contre 20% pour la population musulmane, les exploitations agricoles françaises sont presque dix fois fois plus grandes que celles des musulmans, les écarts en terme d'accès aux soins sont eux aussi consternants... Cette frustration va dès la fin des années 30 trouver refuge dans un personnage charismatique : l'indépendantiste Messali Hadj et le Parti Populaire Algérien (PPA).

L'angoisse envahi rapidement la population européenne qui voit les nationalistes s'affirmer progressivement. Toute égalité entre Français et Algériens leur semble insupportable et l'idée d'une Algérie indépendante est, au lendemain de la guerre, non envisageable, Messali Hadj est alors arrêté et déporté à Brazzaville (1944). Les nationalistes décident donc de participer à la célébration du 8 mai 1945 à Sétif au nord de l'Algérie, pour célébrer la victoire, mais il n'est pas question pour autant de taire leurs revendications. Ainsi, impossible d'empêcher un drapeau du PPA de flotter au dessus de la foule ni à un manifestant de crier à la liberté de Hadj, c'est alors que les violences explosent. L'insurrection est lancée, elle coûte la vie à 103 européens. La répression ne tarde pas, l'armée (même l'aviation) s'occupe de mater la rébellion et procède à de nombreuses exécutions d'intimidation. 

Bien évidemment, c'est aujourd'hui la guerre des chiffres qui fait rage. Alors, combien de victimes algériennes ? 1500 ? 8000 ? 45.000 ? Beaucoup de zones d'ombre planent encore au dessus de cette affaire. Si, comme l'affirmait un Général français, ce massacre a permis de "donner la paix pour dix ans", que remarque-t-on justement 10 ans plus tard ? L'indépendance indochinoise est passée par là et l'Algérie voit naître en 1954 le FLN (composé d'anciens militants du PPA), les affrontements, plus violents encore, vont reprendre. La guerre d'Algérie naît finalement bien le 8 mai 1945.  Guerre après guerre...1945_foule

amanCi-dessous : 6.000 Algériens se rendent et se soumettent à l'armée française.

Ci-contre : La foule parisienne fête l'armistice.